Meubler efficacement son jardin

Vous avez un jardin et vous n’avez pas l’impression d’en profiter pleinement car il n’est pas meublé ? Nous avons donc pensé pour vous à ce qui constitue un ameublement de jardin efficace et utile, sans oublier la touche de décoration qui rend leur utilisation toujours plus agréable !
 

Les matériaux à retenir pour l’extérieur

 
On connaît tous les fameuses tables en plastiques blanc que nos parents et grands-parents utilisaient, et bien qu’elles soient tout à fait pratiques, elles peuvent aux yeux de certains sembler un peu simplistes, notamment si vous avez envie de donner un style à votre jardin. Ce genre de mobilier de jardin est spécialement conçu pour s'intégrer facilement et harmonieusement sur une pelouse ou dans un jardin extérieur par exemple. Certains matériaux sont particulièrement résistant à la pluie et à l'arrosage d'été qui peuvent se révéler très corrosif pour les meubles de jardin en plastique notamment.
 
Avec le temps, les fabricants ont créé des matériaux qui associent à la fois un look agréable et la résistance aux conditions climatiques extérieurs, c'est-à-dire la pluie, le vent et les changements de température. C’est particulièrement le cas de la résine tressée, qui est un matériau plastique avec toute la résistance que cela lui confère, mais que l’on peut traiter de façon à lui donner un style bois, osier ou tressé, en le colorant. Cela vous donne donc du mobilier (tables, chaises, chaises longues...) à la fois solide et au design restant naturel.
 
Si vous êtes plutôt pour le tout naturel et le vrai bois, vous avez plusieurs options. La première est, si vous avez opté pour du véritable osier, rotin, ou tout autre matériau assez fragile, de le ranger à l’abri après chaque utilisation ou tout du moins lorsque la pluie ou l’orage est annoncé. Bien qu’ils puissent supporter ces conditions, les protéger est la garantie de les préserver en bon état et beau plus longtemps. Ce genre de mobilier s'intègrera aussi bien sur une terrasse extérieure que sur une pelouse bien arrosée, grâce au tuyau d'arrosage extensible que nous recommandons pour sa simplicité d'utilisation et son esthétisme, bearucoup plus agréable qu'un vulgaire tuyau d'arrosage non extensible jaune (comme on en voit encore trop souvent dans les jardins sans gout et sans déco digne de ce nom)...
 
 
La seconde option, pour des bois tels que le pin ou d’autres étant plutôt faits pour l’intérieur, est de traiter votre mobilier avec une lasure et une protection anti-humidité. Ainsi, pas besoin de vous soucier de le voir se détériorer, et une nouvelle couche chaque année vous permet de profiter de jolis meubles sans vous embêter à les ranger dès qu’une goutte de pluie s’annonce.
 
Enfin, la dernière option est de choisir des bois naturellement fongicide, c’est-à-dire donc les propriétés naturelles leurs permettent d’être résistants à l’humidité, à la moisissure et aux intempéries en général. C’est le cas des bois exotiques tels que le teck ou le sapin du nord, qui grandissent déjà dans ces conditions et n’ont donc pas besoin de plus de traitement pour y résister. Leur coût est légèrement plus élevé, mais vite amorti par la qualité des produits.
 

Les types de mobiliers 

 
C’est aussi une question importante ! De quoi ai-je besoin (ou envie, ou les deux... !) ? On pense bien sûr en premier lieu aux salons de jardin, tables et chaises, qui sont parfait pour passer de bons moments en famille ou entre amis autour d’un bon repas, d’un jeu de carte ou d’une simple discussion. Dans les régions très ensoleillées, nous vous conseillons de choisir un parasol associé, afin d’en profiter même à des heures assez chaudes.
 
Autres meubles importants, les bains de soleils et fauteuils de détente. Ils peuvent être simples ou accompagnés de coussins, et dans ce cas la meilleure option est que ces coussins soient eux-aussi résistants à l’eau. Si vous avez assez de place, les canapés et mêmes lits bains de soleil vous offriront un confort ultime, car ils forment comme un petit cocon dans lequel se reposer.
 
Enfin, pour tous les amateurs d’authenticité, les balancelles sont également des accessoires agréables à mettre dans un jardin, aussi bien en tant que décoration que pour leur utilisation.
A vous le jardin meublé efficacement et joliment pour un été tout en douceur !
 
 

Autour de la piscine

Si vous faites partie des chanceux qui ont un jardin et même une piscine, vous vous demandez sûrement comment vous équiper au mieux pour en profiter tout l’été et même toute l’année.
 
Bien que tout ne soit bien sûr pas indispensable, certains accessoires ont été conçus pour vous rendre la vie plus agréable et faciliter l’entretien, soit de votre extérieur soit de votre piscine. Tour d’horizon de ces objets utiles ou décoratifs qui vous donneront encore plus envie de passer du temps en extérieur !
 

Pour le jardin :

 
Dès l’arrivée des beaux-jours, on apprécie généralement de pouvoir passer du temps au soleil pour toutes nos activités : repas, jeux, détente... 
 
Dans la liste des accessoires de jardin indispensables arrive donc en premier lieu le salon, avec table et chaises, qui vous permettent de prendre vos repas dehors. Avec cela, vous pouvez bien sûr acheter un parasol, qui vous protégera de la chaleur et des coups de soleil.
 
Pour la détente, les bains de soleil seront parfaits pour être disposés autour de la piscine ou sur un carré d’herbe, afin de de pouvoir bronzer confortablement installé. Dans la même idée, les canapés et lits, pour les grands espaces, sont encore plus cosy et incitent au repos à un ou plusieurs en même temps grâce à leur taille xxl. 
 

Pour la piscine :

 
Selon que vous disposiez d’une piscine hors-sol ou creusée, vous aurez besoin de certains accessoires indispensables ou utiles. Quelques explications.
 
Les piscines creusées sont celles qui nécessitent le plus de réflexion, car elles sont soumises à une réglementation assez précise. En effet, la protection est obligatoire pour ce type de piscines, et vous devez vous équiper soit d’une alarme soit de barrières disposées tout autour. C’est le cas que vous ayez des enfants en bas âge ou non, puisque vous êtes responsable des accidents qui pourraient s’y produire. Si la configuration ne vous permet pas d’opter pour les barrières, les alarmes sont également de très bons accessoires, en n’oubliant pas de la mettre en route lorsque vous ne vous servez plus de la piscine. Autre objet spécifiques aux creusées, les aspirateurs robots seront de bons outils pour un entretien facile, puisqu’il fait le travail pour vous en se baladant au fond et simplement relié au tuyau d’aspiration !
 
Les piscines hors-sol ont d’autres besoins, comme par exemple l’achat d’une échelle d’accès. On recommande également une bâche de protection à mettre en dessous de la structure, d’autant plus si vous avez opté pour une version autoportante gonflable, qui est donc un plus fragile aux accrocs. 
 
Pour ce qui est des accessoires généraux, une bâche pour recouvrir la surface est une solution idéale pour protéger l’eau des salissures, notamment si votre jardin comporte de nombreux arbres. En la choisissant chauffante, vous pourrez également en profiter pour augmenter la température de l’eau, et commencer à vous baigner même un peu plus tôt dans l’année. 
 
Toujours dans un côté pratique, les kits de nettoyage balai, filet et autres brosses seront indispensables pour un entretien efficace. Vous en trouverez en grande surface très facilement à la belle saison, et cela fait la différence. 
 
Au niveau des accessoires de loisir, les bouées et autres matelas pneumatiques seront de très bon moyens d’amuser les enfants (et les grands) tout en se dépensant dans l’eau. Pour les grandes piscines, vous pouvez même envisager d’installer un filet pour jouer au volley ou tout autre sport de balle directement dans l’eau !
 
Bien que la liste de ces accessoires de piscine de jardin et de piscine ne soit pas exhaustive, vous avez maintenant de bonnes idées parmi lesquelles piocher pour profiter de votre extérieur toute l’année !
 
     

Candidature spontanée, même sans diplôme

Tous ceux qui sont en ce moment en recherche d’emploi ou qui ont connu cette période savent combien il peut parfois être difficile de trouver des offres qui correspondent à ses besoins et à son profil. Cela s’avère d’autant plus vrai si vous êtes un jeune diplômé ou quelqu’un débutant dans un domaine, car on demande souvent dans les offres d’emplois d’avoir une certaine expérience. Comme vous l’aurez probablement lu ou entendu parmi tous les conseils qui vous seront donnés lors de votre recherche d’emploi, se contenter de répondre aux annonces n’est, de nos jours, plus du tout suffisant. En effet, une embauche sur cinq se fait par candidature spontanée. Afin d’être sûr de cerner ce qu’on attend d’une candidature spontanée, voyons ensemble sa définition et divers exemples d’utilisation dans ce guide.

Candidature spontanée : qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement, la candidature spontanée s’oppose à la réponse à une annonce. Dans ce cas, vous n’attendez pas de voir qu’une entreprise ou un organisme cherche à embaucher mais vous créez l’occasion en les sollicitant le premier. Cette démarche est valable pour tout poste : que vous cherchiez à travailler dans la fonction publique (hôpital, mairie, cpam, caf, humanitaire...), en intérim, ou dans le privé et tout autre domaine (ingénieur, boulanger, banque, comptable...). Même le domaine médical n’est pas en reste (kiné, aide-soignante...), ainsi que les métiers un peu plus exceptionnels (évènementiel, travail dans la mode...).

On peut également utiliser la candidature spontanée à tout moment de sa vie professionnelle : un étudiant souhaitant intégrer un bac pro ou un bts en alternance devra envoyer des candidatures spontanées aux entreprises susceptibles de le prendre en apprentissage, un jeune voulant trouver un job sans diplôme, un jeune diplômé à la recherche de son premier emploi... Et même lorsqu’on est déjà en poste et que l’on souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière en effectuant une reconversion, la candidature spontanée est une bonne solution.

En règle général, vous l’enverrez soit nominativement à la personne en charge du recrutement (à vous de mener l’enquête pour savoir de qui il s’agit !), soit au service rh (ressources humaines).

De quoi se compose une candidature spontanée ?

Après avoir déjà lu les précédents conseils, vous demandez toujours : apparemment c’est important, mais c’est quoi exactement ? Tout simplement, elle se compose de la même chose qu’une réponse à une annonce : un CV et une lettre de motivation. Attention toutefois, si la composition de l’envoi est la même, la rédaction de la lettre, elle, sera bien différente. En effet, votre CV n’est pas sujet à modification puisque vos études et expériences sont toujours les mêmes peu importe le bout par lequel vous le prenez. Cependant, votre motivation n’est pas la même selon l’entreprise que vous visez !

C’est là qu’il vous faut prendre le temps de faire des recherches : que ce soit pour une alternance, pour un job d’été, ou pour un premier emploi par exemple, vous devez définir le poste sur lequel vous voulez candidater. Ainsi, pas question d’écrire une lettre de motivation standard, que vous pourrez envoyer à la pelle. Il est indispensable que la lettre soit adaptée tant à votre type de recherche qu’à l’entreprise ou l’organisme que vous contactez. Faites-vous votre avis : quel est son chiffre d’affaire ? Son domaine d’action ? Son effectif ? Y’a-t-il une politique et des valeurs d’entreprises particulières ? Autant de questions qui vous aideront à personnaliser votre lettre et pouvoir expliquer pourquoi vous souhaitez travailler ici plutôt qu’ailleurs. C’est la même chose quand on est en poste et que l’on souhaite évoluer en interne ou en externe, car même avec plus d’expérience professionnelle la lettre de motivation doit être bien rédigée, afin de pouvoir justifier votre envie de changement au potentiel recruteur qui vous recevra en entretien.

Il fût une époque où l’on se demandait encore si la candidature spontanée devait être manuscrite ou tapée. Et bien ne cherchez plus : à moins que vous souhaitiez travailler dans la calligraphie ou dans un domaine artistique où l’écriture revêt encore une grande importance, la majorité des lettres de motivations et CV seront tapées à l’ordinateur. Et cela est d’autant plus vrai que vous pouvez choisir de les envoyer par mail. Si tel est votre choix, il vous faudra prêter attention à l’objet de votre mail, qui doit être synthétique et efficace, pour donner envie à la secrétaire ou au service rh de l’ouvrir. Le contenu lui-même se rédige comme une mini lettre de motivation, qui pousse la personne à vouloir en savoir plus. Et surtout, pensez bien à mettre vos documents sous forme de pdf, évitant ainsi toute modifications de vos données personnelles.

Candidature spontanée : que dire et que mettre en objet ?

Vos recherches vous aideront en grande partie à savoir comment orienter votre rédaction. Vous pourrez commencer votre lettre par « je me permets de vous contacter car... », mais soyez prudents aux généralités. Un recruteur appréciera plus que vous lui disiez « ... car votre entreprise a attiré mon attention », que « ... car je suis en ce moment à la recherche d’un stage/emploi /apprentissage », ça, il le sait ! Vous trouverez en ligne de nombreux modèles qui vous aiguilleront quant au contenu et aux tournures de phrases efficaces à utiliser. Vous aurez aussi des versions en anglais. Bien que ces aides soient en général gratuites, ne tombez pas dans le piège d’en abuser : votre candidature spontanée doit être originale, et pas une copie d’internet !

N’hésitez pas à consulter des sites spécialisés tels que Pôle Emploi, Keljob ou Accenture. En effet, vous les connaissez très certainement plus particulièrement en tant que source d’offres d’emploi, mais ils regorgent de conseils appropriés pour vous aiguiller dans la façon d’effectuer vos candidatures spontanées. Vous y trouverez des idées pour rédiger les mails et objets de mails, savoir de quoi doivent se composer une lettre et un CV anglais, pour en savoir plus sur le poste visé afin de faire ressortir les qualités appropriées de votre profil (fiches ROMES)...

Et après ?

Une fois que tout ce travail en amont est effectué, que vous avez rédigé et envoyé votre candidature spontanée, n’oubliez pas de garder une trace de tous les endroits contactés. En effet, il serait mal vu de ne pas se souvenir d’un recruteur qui vous appellerait pour un entretien ! Si vous n’avez pas de nouvelles dans un délai raisonnable, vous pourrez effectuer des relances téléphoniques, mail, ou mieux encore vous déplacer. Ces relances servent à montrer que vous êtes toujours disponible et motivé ! En n’oubliant pas qu’il faut souvent faire preuve d’un peu de patience, il se peut que vous soyez à deux doigts de trouver votre prochain emploi !


 

Les différents types de banc de scie

Un banc de scie est l'une des pièces de machinerie les plus populaires utilisées pour le travail du bois. Il consiste en une scie circulaire actionné par un moteur électrique monté ensuite sur une table. Pour couper, le matériau est poussé à travers la scie au dessus de la table. Cet outil est utilisé principalement pour les importants travaux du bois comme les clôtures, tables, étagères à livres, etc. En choisissant d'acheter un banc de scie, il est important de connaître les différents types, de même que les avantages et les inconvénients de chaque type. Voici les quatre principaux modèles de banc de scie et ce qu'ils offrent comme avantage. 

Le banc de scie portatif 

Ce type de banc de scie n'a pas de pieds pour le placer au sol mais doit être installé sur une table de support. C'est la version la plus légère de banc de scie, car il peut être sans problème porté par une personne pour passer d'un travail à un autre. 
 
Ce type de banc de scie est plus prisé par les personnes qui cherchent un banc de scie mobile, pas trop cher; cependant, rappelez-vous que la qualité a toujours un prix. Avec la taille et le poids réduits de la scie, celle-ci est moins durable et limite sérieusement la taille des projets que vous décrocherez. 

Le banc de scie d’entrepreneur

Ce modèle est un peu plus lourd et plus durable que le banc de scie portatif. Sa scie circulaire est installé dans une table lourde avec un ensemble de pieds pliables pour le placer au sol. Ce modèle est préféré par les personne qui ont une cabane à outils à la maison car il a un prix modéré et ne requiert pas une alimentation supplémentaire autre que ce qui est fournie depuis une prise de courant régulière.
Même si ce modèle est un peu plus lourd et moins mobile que le modèle portatif, ce banc de scie reste quand même déplaçable de travail en travail. La plupart des modèles sont pourvus de roues accessoires pour faciliter leur déplacement.

La scie d'ébéniste 

Appelé aussi banc de scie cabinet en raison de sa scie circulaire attachée à la table avec un cabinet. C'est le modèle le plus grand et le plus lourd de tous et qui n'est pas destiné à être déplacé comme les autres. Le scie d'ébéniste est plus durable et est sujet à moins de vibration ce qui rend la coupe plus nette. Néanmoins, celui-ci est plus cher que les autres types de banc de scie et nécessite généralement l'installation d'un circuit lourd. Par ailleurs, la scie d'ébéniste a une fonction d'ajustement de la hauteur de la table et un meilleur système de  collecte des résidus que les autres modèles.

Le banc de scie hybride

Le banc hybride ressemble à un banc de scie d'entrepreneur mais avec quelques différences. Déjà, il est plus compact que le banc d'entrepreneur et n'occupe pas un espace trop grand dans votre remise à outils. Et comme c'est un modèle hybride, il embarque aussi certaines caractéristiques du banc d'ébéniste.  Avec une base solide et lourde, elle produit moins de vibration et un bon dispositif de collecte de la poussière. Un banc de scie d'entrepreneur ou un banc hybride de bonne qualité répondent très bien aux besoins de la plupart des travailleurs du bois.
 

Petit broyeur à feuille - un outil devenu indispensable

 

Il est de la responsabilité de chaque jardinier d'utiliser au mieux les déchets de jardin qu'ils produisent. Le plus difficile dans cet effort est de trouver un moyen de transformer des déchets de jardin commun tel que les herbes, les feuilles et les brindilles en matière de compost utilisable. Ces dernières années, c'est devenu une tâche beaucoup plus simple avec le développement du broyeur à feuilles.
 

Le broyeur à feuilles

 
Un petit broyeur à feuilles est une innovation relativement récente. Il est tiré de l’évolution des outils de grande puissance industrielle utilisés pour hacher du grand matériel ligneux tel que les journaux et les branches. Un broyeur de feuilles ne nécessite pas la puissance de coupe et de broyage d'une déchiqueteuse à bois, mais prend les mêmes principes et la conception de base et il incorpore une unité vide portable beaucoup plus petite, très similaire en apparence à une tondeuse à gazon avec un attachement de la goulotte. En outre plusieurs broyeurs comprennent un point d’entrée permettant d’insérer manuellement des petites branches qui ne seraient pas aspirées par le vide. Certaines des plus grandes unités intègrent également un entonnoir qui permet aux feuilles d’être ratissé directement dans la machine.
 
 

Son fonctionnement

 
Le petit broyeur de feuille est poussé dans le jardin pour aspirer ce qui a été coupé avec votre scarificateur comme toutes les feuilles et les débris de petits bois. Il les broie ensuite et rejette les débris dans un sac à déchets, idéal pour ajouter à votre tas de compost. Les feuilles qui sont coupées et déchiquetées se transforment en compost beaucoup plus facilement et plus rapidement que les feuilles entières. Ce qui permet, en plus de réduire leur volume de plus de 10 fois, la procédure de compostage se produit ainsi beaucoup plus rapidement.
 
Une petite déchiqueteuse de feuilles se distingue des plus grandes unités car il n’a besoin que de plus petites rotations des lames à déchiqueter les feuilles. La puissance nécessaire pour détruire cette matière délicate est également très faible par rapport aux grandes machines qui nécessitent une puissance importante et des grandes lames pour hacher les branches et les gros morceaux de bois. La plupart des petits broyeurs de  feuilles sont électriquement actionnés, les lames tournant à partir du moment où la tension alimente la machine et s'arrête seulement lorsque l'alimentation électrique est coupée. Cette méthode diffère des unités plus grandes qui sont généralement à essence et ont des moteurs et un embrayage empêchant la découpe et l'ébrèchement de s’actionner et de s’isoler de la puissance du moteur.
 

La taille des feuilles

 
En interne, un petit broyeur de feuilles contient un filtre qui permet uniquement aux morceaux qui ont été déchiquetés à une taille suffisamment petite de passer au travers. Les filtres peuvent souvent être remplacés avec des tailles différentes pour bien contrôler l'action de broyage. Naturellement, les filtres et tamis seront obstrués occasionnellement, surtout si les feuilles sont humides, mais en général les broyeurs fonctionnent harmonieusement et efficacement.
 
Avec les préoccupations environnementales croissantes, le petit broyeur à feuilles est devenu un outil indispensable pour beaucoup de jardiniers modernes, et non plus juste l'apanage des propriétaires de grands jardins.

page 1 sur 2 suivante