Candidature spontanée, même sans diplôme

Tous ceux qui sont en ce moment en recherche d’emploi ou qui ont connu cette période savent combien il peut parfois être difficile de trouver des offres qui correspondent à ses besoins et à son profil. Cela s’avère d’autant plus vrai si vous êtes un jeune diplômé ou quelqu’un débutant dans un domaine, car on demande souvent dans les offres d’emplois d’avoir une certaine expérience. Comme vous l’aurez probablement lu ou entendu parmi tous les conseils qui vous seront donnés lors de votre recherche d’emploi, se contenter de répondre aux annonces n’est, de nos jours, plus du tout suffisant. En effet, une embauche sur cinq se fait par candidature spontanée. Afin d’être sûr de cerner ce qu’on attend d’une candidature spontanée, voyons ensemble sa définition et divers exemples d’utilisation dans ce guide.

Candidature spontanée : qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement, la candidature spontanée s’oppose à la réponse à une annonce. Dans ce cas, vous n’attendez pas de voir qu’une entreprise ou un organisme cherche à embaucher mais vous créez l’occasion en les sollicitant le premier. Cette démarche est valable pour tout poste : que vous cherchiez à travailler dans la fonction publique (hôpital, mairie, cpam, caf, humanitaire...), en intérim, ou dans le privé et tout autre domaine (ingénieur, boulanger, banque, comptable...). Même le domaine médical n’est pas en reste (kiné, aide-soignante...), ainsi que les métiers un peu plus exceptionnels (évènementiel, travail dans la mode...).

On peut également utiliser la candidature spontanée à tout moment de sa vie professionnelle : un étudiant souhaitant intégrer un bac pro ou un bts en alternance devra envoyer des candidatures spontanées aux entreprises susceptibles de le prendre en apprentissage, un jeune voulant trouver un job sans diplôme, un jeune diplômé à la recherche de son premier emploi... Et même lorsqu’on est déjà en poste et que l’on souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière en effectuant une reconversion, la candidature spontanée est une bonne solution.

En règle général, vous l’enverrez soit nominativement à la personne en charge du recrutement (à vous de mener l’enquête pour savoir de qui il s’agit !), soit au service rh (ressources humaines).

De quoi se compose une candidature spontanée ?

Après avoir déjà lu les précédents conseils, vous demandez toujours : apparemment c’est important, mais c’est quoi exactement ? Tout simplement, elle se compose de la même chose qu’une réponse à une annonce : un CV et une lettre de motivation. Attention toutefois, si la composition de l’envoi est la même, la rédaction de la lettre, elle, sera bien différente. En effet, votre CV n’est pas sujet à modification puisque vos études et expériences sont toujours les mêmes peu importe le bout par lequel vous le prenez. Cependant, votre motivation n’est pas la même selon l’entreprise que vous visez !

C’est là qu’il vous faut prendre le temps de faire des recherches : que ce soit pour une alternance, pour un job d’été, ou pour un premier emploi par exemple, vous devez définir le poste sur lequel vous voulez candidater. Ainsi, pas question d’écrire une lettre de motivation standard, que vous pourrez envoyer à la pelle. Quelle que soit votre situation, ne vous précipitez pas. Prenez le temps de la reflexion et analyser chaque solution envisageable... Il est indispensable que la lettre soit adaptée tant à votre type de recherche qu’à l’entreprise ou l’organisme que vous contactez. Faites-vous votre avis : quel est son chiffre d’affaire ? Son domaine d’action ? Son effectif ? Y’a-t-il une politique et des valeurs d’entreprises particulières ? Autant de questions qui vous aideront à personnaliser votre lettre et pouvoir expliquer pourquoi vous souhaitez travailler ici plutôt qu’ailleurs. C’est la même chose quand on est en poste et que l’on souhaite évoluer en interne ou en externe, car même avec plus d’expérience professionnelle la lettre de motivation doit être bien rédigée, afin de pouvoir justifier votre envie de changement au potentiel recruteur qui vous recevra en entretien.

Il fût une époque où l’on se demandait encore si la candidature spontanée devait être manuscrite ou tapée. Et bien ne cherchez plus : à moins que vous souhaitiez travailler dans la calligraphie ou dans un domaine artistique où l’écriture revêt encore une grande importance, la majorité des lettres de motivations et CV seront tapées à l’ordinateur. Et cela est d’autant plus vrai que vous pouvez choisir de les envoyer par mail. Si tel est votre choix, il vous faudra prêter attention à l’objet de votre mail, qui doit être synthétique et efficace, pour donner envie à la secrétaire ou au service rh de l’ouvrir. Le contenu lui-même se rédige comme une mini lettre de motivation, qui pousse la personne à vouloir en savoir plus. Et surtout, pensez bien à mettre vos documents sous forme de pdf, évitant ainsi toute modifications de vos données personnelles.

Candidature spontanée : que dire et que mettre en objet ?

Vos recherches vous aideront en grande partie à savoir comment orienter votre rédaction. Vous pourrez commencer votre lettre par « je me permets de vous contacter car... », mais soyez prudents aux généralités. Un recruteur appréciera plus que vous lui disiez « ... car votre entreprise a attiré mon attention », que « ... car je suis en ce moment à la recherche d’un stage/emploi /apprentissage », ça, il le sait ! Vous trouverez en ligne de nombreux modèles qui vous aiguilleront quant au contenu et aux tournures de phrases efficaces à utiliser. Vous aurez aussi des versions en anglais. Bien que ces aides soient en général gratuites, ne tombez pas dans le piège d’en abuser : votre candidature spontanée doit être originale, et pas une copie d’internet !

N’hésitez pas à consulter des sites spécialisés tels que Pôle Emploi, Keljob ou Accenture. En effet, vous les connaissez très certainement plus particulièrement en tant que source d’offres d’emploi, mais ils regorgent de conseils appropriés pour vous aiguiller dans la façon d’effectuer vos candidatures spontanées. Vous y trouverez des idées pour rédiger les mails et objets de mails, savoir de quoi doivent se composer une lettre et un CV anglais, pour en savoir plus sur le poste visé afin de faire ressortir les qualités appropriées de votre profil (fiches ROMES)...

Et après ?

Une fois que tout ce travail en amont est effectué, que vous avez rédigé et envoyé votre candidature spontanée, n’oubliez pas de garder une trace de tous les endroits contactés. En effet, il serait mal vu de ne pas se souvenir d’un recruteur qui vous appellerait pour un entretien ! Si vous n’avez pas de nouvelles dans un délai raisonnable, vous pourrez effectuer des relances téléphoniques, mail, ou mieux encore vous déplacer. Ces relances servent à montrer que vous êtes toujours disponible et motivé ! En n’oubliant pas qu’il faut souvent faire preuve d’un peu de patience, il se peut que vous soyez à deux doigts de trouver votre prochain emploi !


 

Ecrire un commentaire




Quelle est la première lettre du mot lkintc ? :